XVe Journées de Géostatistique

Sept. 16 - Sept. 17, 2021
Fontainebleau, France - Centre de Géosciences MINES ParisTech - 35, rue Saint-Honoré

Imerys et l'Equipe Géostatistique de MINES ParisTech présentent respectivement deux papiers en partenariat avec Geovariances lors des XVe Journées de Géostatistique des 16 et 17 septembre. Le premier concerne l'utilisation des bandes tournantes pour une meilleure réconciliation d'un gisement de kaolin, le deuxième une nouvelle méthode de classification des ressources SSDV. Ne les manquez pas.

Valentin Bouchet d’Imerys, présentera le papier technique  suivant co-écrit avec Armand Dubus d’Imerys, Marie-Cécile Febvey et Hélène Binet de Geovariances:

Amélioration de l’estimation des teneurs en alumine d’un gisement de kaolin
à l’aide des simulations par bandes tournantes

La carrière Imerys de Bois-des-Rentes, en Charente-Maritime, exploite des argiles kaoliniques pour le marché des céramiques et l’industrie réfractaire. L’une des préoccupation est la présence d’un mélange de kaolinite+gibbsite (qualité réfractaire contenant 40 à 60% d’Al2O3 qui est difficile à différencier du Kaolin que l’on souhaite extraire. Le modèle de réserve initialement utilisé pour guider la production est réalisé à l’aide d’un krigeage ordinaire à partir de données de forages. Un seul domaine est utilisé lors de l’estimation, représentant l’argile kaolinique. Cependant il reste des différences d’estimation. Ce papier présente comment la méthode des bandes tournantes a été implémentée afin de diminuer les marges d’erreurs entre estimation et quantité réelle à extraire et diminuer l’écart sur la qualité.

 

Résumé →

Jacques Rivoirard de MINES ParisTech, France, présentera le papier technique suivant co-écrit avec Marie-Cécile Febvey et Benjamin Martin de Geovariances:

Sur la mesure de la densité spatiale d’échantillonnage pour la classification des ressources minérales

La méthode de Variance de Densité Spatiale d’Echantillonnage (SSDV) est une technique innovante et fiable pour la classification de ressources développée par le Centre de Géostatistique de MINES ParisTech il y a quelques années et maintenant disponible dans Isatis.neo. L’avantage est qu’il saisit véritablement les deux éléments clés à prendre en compte: la densité de l’information et la variabilité spatiale des tenneurs d’intérêt (Plus d’informations). La méthode a prouvé sa simplicité et sa rapidité d’implémentation pour des schémas d’échantillonnage réguliers en 2D. Cependant, SSDV n’est pas simple à implémenter dans le cas d’un échantillonnage irrégulier ou dans un cas tridimensionnel. Ce papier présente une variation de la méthodologie dans ces cas particuliers.

Résumé →

XVe Journées de Géostatistique 2021
Conférence hybride

Visitez le site internet pour plus d'informations →